top of page
  • Photo du rédacteurValérie Gillet

Être belle



Être belle, c'est quoi?


Et puis surtout, c'est quand?


Comme pour tout dans la vie d'une femme, il semblerait que la beauté extérieure ait une date limite.


Quand tu es enfant, on complimente tes parents de t'avoir faite si agréable à regarder.

Ensuite, entre 16 et 25 ans, on complimente tes copains d'avoir pécho une gonze esthétiquement aux normes.


Et toujours tes parents de t'avoir réussie.


Après, ça commence à se dégrader. On t'avertit de ne pas grossir, de ne pas trop manger, de bien mettre de la crème sur le visage pour éviter les rides, de revenir vite à ton état d'avant grossesse, de t'épiler, de porter des vêtements flatteurs, d'être sexy mais pas pupute, élégante mais pas coincée, maquillée mais pas grimée, voluptueuse mais pas ronde, lissée mais pas tirée, sportive mais pas trop musclée, belle mais d'une beauté menaçante pour rien ni personne.


Puis arrive la quarantaine et on ne te dit plus rien. On ne te regarde plus. Tu n'as plus aucun intérêt esthétique pour le monde, à moins d'avoir fait le nécessaire chirurgical en amont pour arrêter le temps et de ne jamais dire aux hommes que tu as dépassé la trentaine, au risque de voir leurs yeux s'éteindre comme ceux d'un poisson mort.


Parce que plus de 40 ans, quand même, ça fait beaucoup. Puis ça a du kilométrage au compteur. Puis ça sait ce que ça veut, à 40 ans. Ce n'est pas docile. Puis ça pend déjà de partout.


Ce n'est pas doux, une femme de 40 ans : c'est abrupt, strillé, marqué, relâché, froncé, remonté, renforcé, travaillé par la vie.


Alors, être belle, c'est quoi?


C'est savoir que tu as hérité un peu par hasard de l'harmonie des traits de ta mère et de ta grand-mère?


C'est lutter sans répit contre les gènes obésifiants du côté paternel et garder la ligne malgré ta tendance naturelle?


C'est être jeune et le rester indéfiniment, à tout prix, au sacrifice de ta santé, de ton intégrité et de ton portefeuille?


C'est être belle dans les yeux des autres? Pour les autres et comme les autres?


C'est ne rien se permettre et tout se refuser?


C'est être belle hier, quand on avait 18 ans?


Être belle, c'est quoi?

Et puis surtout c'est quand?


Et, dans le fond, c'est pourquoi?

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page